Private Members Bill – Cassie & Molly’s Law

Latest

Communiqué de Presse – Le projet de loi C-225 a été rejetté

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases | No Comments

Le gouvernement libéral rejette, en présence de la famille d’une femme assassinée, un projet de loi visant à combattre la violence contre les femmes enceintes

Ottawa (Ontario) – Hier soir, le gouvernement libéral a voté contre le projet de loi C-225, Loi de Cassie et Molly, un projet de loi d’initiative parlementaire présenté en février dernier par la députée de Yorkton-Melville, Cathay Wagantall, qui visait à protéger les femmes enceintes et leurs enfants à naître contre les crimes violents.

Nommée en honneur de Cassandra Kaake, qui a été assassinée en 2014 à Windsor, en Ontario, alors qu’elle devait accoucher dans quelques semaines de sa fille, Molly, la Loi de Cassie et Molly aurait corrigé une lacune du Code criminel, qui ne comporte aucune disposition protégeant les femmes enceintes contre les infractions criminelles.

C’est sous les yeux de Jeff Durham, l’ancien conjoint de Cassie et le père de Molly, ainsi que de Nancy Kaake, la mère de Cassie, qui assistaient au vote, que les députés libéraux ont rejeté le projet de loi C-225 et que le gouvernement a anéanti les espoirs de cette famille de voir adoptée une législation pleine de bon sens qui aurait empêché qu’une autre famille soit victime d’une tragédie semblable.

Témoignages :

« Jeff et Nancy ont déployé des efforts incroyables pour défendre ce projet de loi, parce qu’ils espèrent qu’aucune autre famille ne soit frappée par la tragédie inimaginable qu’ils ont vécue lorsque Cassie et Molly leur ont été arrachées. La violence contre les femmes est un enjeu primordial, et il est dommage que le gouvernement soit incapable de mettre de côté la partisanerie afin de soutenir un projet de loi d’initiative parlementaire qui aurait constitué un pas en avant dans la prévention des tragédies, la dénonciation de la violence et le soutien aux victimes. »

– Cathay Wagantall, députée

« Nancy, la mère de Cassie, et moi avons utilisé tout l’argent que nous avons pu trouver afin de venir à Ottawa rencontrer des députés libéraux dans le but d’établir un dialogue et de leur expliquer pourquoi ce projet de loi était nécessaire. Ça a été profondément difficile. Des familles l’ont fait avant nous, et il est troublant de penser que d’autres familles auront à le faire à leur tour. Il n’y a pas de mots suffisants pour dire à quel point nous sommes déçus du résultat. »

– Jeff Durham, fondateur de Molly Matters, père de Molly

Faits en rafale :

  • Selon un sondage de Nanos Research, commandé par la députée Wagantall, 97 % des Canadiens sont en faveur du droit des femmes de choisir l’avortement dans certaines circonstances et près de 70 % des Canadiens sont favorables à la Loi de Cassie et Molly, un chiffre qui atteint près de 75 % chez les femmes.
  • Les experts juridiques du cabinet Supreme Advocacy, des chefs de file en droit constitutionnel, ont confirmé, dans un rapport détaillé, la constitutionnalité du projet de loi C-225.
  • Une étude de Statistiques Canada révèle que, de 2004 à 2009, plus de 60 000 femmes canadiennes ont été victimes de violence conjugale pendant qu’elles étaient enceintes.
  • La Loi de Cassie et Molly a obtenu le soutien de l’Association des femmes autochtones du Canada et du Centre canadien de ressources pour les victimes de crimes.

— 30 —

Renseignements:

Gail Sparrow, adjointe législative

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca | 613.992.4396

 

VOIR LE COMMUNIQUÉ DE PRESS: news-release-cathay-wagantall-fr-october-20-2016

News Release – PMB C-225 defeated

By | Cassie and Molly's Law, Featured, Home, Media Releases | No Comments

Liberal government votes down bill to address violence against pregnant women as family of the tragic murder victim watches

 Ottawa, ON ­– Last night, the Liberal government voted down Bill C-225, Cassie and Molly’s Law, a Private Member’s Bill introduced last February by Yorkton-Melville MP Cathay Wagantall that sought to protect pregnant women and their future families from violent crime.

Named in reference to the 2014 murder of Cassandra Kaake in Windsor, Ontario, when Cassie was weeks away from giving birth to her daughter, Molly, Cassie and Molly’s Law would have filled a gap in the Criminal Code, where there are currently no specific provisions to protect pregnant women from criminal offences.

As Liberal MPs rose in the House of Commons to vote down Bill C-225, Jeff Durham, Cassie’s former partner and Molly’s father, and Nancy Kaake, Cassie’s mother, sat and watched as their hopes for common-sense legislation to prevent another family from suffering a similar tragedy was denied by the government.

Quotes:

“Jeff and Nancy have worked so incredibly hard to advocate for this bill because they never want to see another family struck by the unimaginable tragedy they suffered when Cassie and Molly were taken from them. Violence against women is a pressing issue, and it is disappointing that the government wouldn’t put partisanship aside to support a Private Member’s Bill that took one step towards preventing tragedies, denouncing violence and supporting victims.”

– Cathay Wagantall MP

“Nancy, Cassie’s mother, and I put together what money we could to come to Ottawa to meet with Liberal MPs in an effort to build a dialogue and show them why this bill was needed. It was profoundly difficult. There are families who had to do this before us, and it is disturbing to imagine that now there will be others who will have to do it again. The outcome has disappointed us beyond words.”

– Jeff Durham, founder of Molly Matters, father of Molly

 Quick Facts:

  • A poll, commissioned by MP Wagantall, from Nanos Research shows 97% of Canadians support a woman’s right to choose an abortion under varying circumstances and that nearly 70% of Canadians are supportive of Cassie and Molly’s Law, with support among women even higher at nearly 75%.
  • The legal experts at the leading constitutional law firm Supreme Advocacy have confirmed the constitutionality of Bill C-225 in a thorough report.
  • A Statistics Canada Study revealed that during 2004-2009 over 60,000 Canadian women were victims of domestic violence while pregnant.
  • Cassie and Molly’s Law has been endorsed by the Native Women’s Association of Canada and the Canadian Resource Centre for Victims of Crime.

– 30 –

Media Contact:

Gail Sparrow, Legislative Assistant

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

613.992.4396

SEE THE NEWS RELEASE: news-release-cathay-wagantall-en-october-20-2016

 

News Release – Cassie and Molly’s Law

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases, News | No Comments

MP Wagantall calls on Liberal Government not to ignore violence against pregnant women in national strategy to combat Gender-based violence

Ottawa, Ontario — Cathay Wagantall, Member of Parliament (Yorkton-Melville), is calling on the Liberal government to ensure its national strategy to address gender-based violence provides robust criminal justice measures to protect pregnant women and their future families from violent crime.

Status of Women Minister Patty Hadju is currently holding consultations on gender-based violence. However, the list of stakeholders and parties being interviewed by the Minister are not public, leaving uncertainty about how comprehensive the government’s strategy will be. In addition, there are no members of the Minister’s advisory council on gender-based violence with an expertise in addressing violence against pregnant women. The Criminal Code does not include provisions to increase an offender’s sentence for harming a pregnant woman and terminating her pregnancy as a result of the offence. MP Wagantall is advocating for the Liberal government to support her own Private Member’s Bill, Cassie and Molly’s Law, to address this gap in the Criminal Code that is leaving pregnant women vulnerable

“The Liberal government should adopt Cassie and Molly’s Law as one part of a national strategy to address gender-based violence. The 2017 deadline for this strategy is coming too late and this single Private Member’s Bill would accomplish more to protect women than any actions taken by this government to date,” said Wagantall.

Quick Facts:

  • A Nanos Research poll commissioned by MP Wagantall shows 97% of Canadians support a woman’s right to choose an abortion under varying circumstances and that nearly 70% of Canadians are supportive of Cassie and Molly’s Law, with support among women even higher at nearly 75%.
  • The legal experts at the leading constitutional law firm Supreme Advocacy have confirmed the constitutionality of Bill C-225 in a thorough report.
  • A Statistics Canada Study revealed that during 2004-2009, over 60,000 Canadian women were victims of domestic violence while pregnant.
  • The short title for Bill C-225, Cassie and Molly’s Law, is in reference to the 2014 murder of Cassie Kaake in Windsor, Ontario, when Cassie was weeks from giving birth to her daughter Molly.
  • Cassie and Molly’s Law has been endorsed by the Native Women’s Association of Canada and the Canadian Resource Centre for Victims of Crime.

For more information, please visit http://www.cathaywagantall.ca/cassie-and-mollys-law/

-30-

Media Contact:

Gail Sparrow, Legislative Assistant

Office of Cathay Wagantall, M.P.

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

613.992.4396

SEE THE NEWS RELEASE: news-release-gender-based-violence-en-october-17-2016

 

 

Communiqué de Press – la Loi de Cassie et Molly

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases, News | No Comments

La députée Wagantall rappelle au gouvernement libéral de ne pas oublier la violence contre les femmes enceintes dans sa stratégie nationale de lutte contre la violence fondée sur le sexe

Ottawa (Ontario) — Cathay Wagantall, députée (Yorkton-Melville), demande au gouvernement libéral de s’assurer que sa stratégie nationale pour lutter contre la violence fondée sur le sexe contient des mesures sévères en matière de justice pénale pour protéger les femmes enceintes et les futures familles des crimes violents.

La ministre de la Condition féminine, Patty Hadju, tient actuellement des consultations sur la violence fondée sur le sexe. Cependant, la liste des intervenants et des parties interrogés par la ministre n’étant pas publique, il plane une certaine incertitude sur la véritable portée de la future stratégie du gouvernement. De plus, aucun des membres du conseil consultatif ministériel sur la violence fondée sur le sexe ne possède une expertise dans la lutte contre la violence dont sont victimes les femmes enceintes. Le Code criminel ne contient pas de dispositions pour allonger la durée de la peine imposée à un délinquant qui a blessé une femme enceinte et qui, ce faisant, a entraîné la fin de la grossesse de celle-ci. La députée Wagantall se bat pour que le gouvernement libéral appuie son projet de loi, la Loi de Cassie et Molly, pour combler les lacunes du Code criminel qui laissent les femmes enceintes vulnérables.

« Le gouvernement libéral devrait adopter la Loi de Cassie et Molly dans le cadre de sa stratégie nationale de lutte contre la violence fondée sur le sexe. L’échéance de 2017 de cette stratégie arrive trop tard, et ce simple projet de loi d’initiative parlementaire accomplirait davantage pour protéger les femmes que toute action prise par ce gouvernement jusqu’à maintenant », a déclaré Mme Wagantall.

Faits en bref :

  • Un sondage de Nanos Research commandé par la députée Wagantall révèle que 97 % des Canadiens sont pour le droit des femmes de choisir l’avortement dans diverses circonstances et que près de 70% des Canadiens appuient la Loi de Cassie et Molly et parmi eux, un pourcentage encore plus élevé de femmes, qui atteint presque 75 %.
  • Les juristes du grand cabinet de droit constitutionnel Supreme Advocacy ont confirmé la constitutionnalité du projet de loi C225 dans un rapport exhaustif.
  • D’après une enquête menée par Statistique Canada, entre 2004 et 2009, plus de 60 000 Canadiennes ont été victimes de violence conjugale pendant une grossesse.
  • Le titre abrégé du projet de loi C-225, Loi de Cassie et Molly, se veut une allusion au meurtre, survenu en 2014, de Cassie Kaake, de Windsor, en Ontario, à quelques semaines de la naissance de sa fille, Molly.
  • La Loi de Cassie et Molly a reçu l’appui de l’Association des femmes autochtones du Canada et du Centre canadien des ressources pour les victimes de crimes.

Pour plus d’information, veuillez visiter http://www.cathaywagantall.ca/cassie-and-mollys-law/

-30-

Renseignements :

Gail Sparrow, adjointe législative

Bureau de Cathay Wagantall, députée

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

613.992.4396

 

Voir le Communiqué de Press: news-release-gender-based-violence-fr-october-17-2016

Update: New date scheduled for debate of Bill C-225

By | Cassie and Molly's Law, Featured | No Comments

Second hour of debate for MP Cathay Wagantall’s Private Members Bill C-225 (Cassie and Molly’s Law) will take place on Monday, October 17, 2016 at 6:15 p.m.

The original date for debate, Wednesday, October 5, was postposed due to votes that led to the cancellation of Private Members Business for that day.

The vote on whether to send Cassie and Molly’s Law to committee for further study will occur on Wednesday, October 19, 2016.

News Release – Cassie and Molly’s Law, Bill C-225

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases | No Comments

MP Wagantall condemns Liberal MPs for not being truthful with their constituents about Cassie and Molly’s Law

Ottawa, ON – In a host of form letters to constituents across Canada, Liberal Members of Parliament are misleading their constituents about the real effects of Bill C-225, Cassie and Molly’s Law, says Cathay Wagantall, Member of Parliament for Yorkton-Melville.

Responses from Liberal politicians consistently claim that Bill C-225 is simply going to limit a woman’s access to reproductive health services, specifically abortion services. Public Safety Minister Ralph Goodale, Member of Parliament for Regina-Wascana, is one of many Liberal MPs responding to constituents on Bill C-225: “[We’re] committed to a woman’s right to choose and cannot support legislation that could put this right into question.”

The responses sent out across Canada by Liberal politicians to their constituents are entirely false. Cassie and Molly’s Law adds new charges for violent crimes against pregnant women in order to fill a gap in the Criminal Code that currently leaves women vulnerable.

Contrary to the Liberal responses, this common-sense legislation has absolutely no impact on a woman’s Charter right to choose an abortion – a fact that is confirmed by a leading constitutional law firm, Supreme Advocacy, in its detailed analysis of Bill C-225.

“It is disappointing that Liberal MPs would choose to not be truthful with their own constituents about the purpose and effects of Cassie and Molly’s Law,” said Wagantall. “Rather than supporting an opposition MP’s Private Member’s Bill or providing an accurate reason for not supporting it, this government simply misleads Canadians with fabricated claims that Bill C-225 would limit a woman’s right to choose an abortion.”

Quick Facts:

  • A poll, commissioned by MP Wagantall by Nanos Research showed 97% of Canadians support a woman’s right to choose an abortion under varying circumstances and that nearly 70% of Canadians are supportive of Cassie and Molly’s Law, with support among women even higher at nearly 75%. These results demonstrate that Bill C-225 is supported by a large group of Canadians regardless of their views on abortion.
  • In Canada, there are currently no Criminal Code provisions to increase an offender’s sentence for harming a pregnant woman and terminating her pregnancy as a result of the offence.
  • A Statistics Canada study shows that from 2004 to 2009 over 60,000 Canadian women were victims of domestic violence while pregnant.
  • The short title for Bill C-225, Cassie and Molly’s Law, is in reference to the 2014 murder of Cassie Kaake in Windsor, Ontario, when Cassie was weeks away from giving birth to her daughter, Molly.

For further information regarding Bill C-225, please visit: http://www.cathaywagantall.ca/cassie-and-mollys-law/

-30-

Media Contact:

Gail Sparrow, Legislative Assistant

Office of Cathay Wagantall, M.P.

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

613.992.4396

SEE THE NEWS RELEASE: news-release-r-en-september-28-2016-pmb-c-225

Communiqué – Loi Cassie et Molly – projet de loi C-225

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases | No Comments

Cathay Wagantall reproche aux députés libéraux de manquer d’honnêteté envers leurs électeurs au sujet de la Loi Cassie et Molly

Ottawa, ON – Dans une vaste campagne épistolaire menée auprès de leurs électeurs de tout le pays, les députés libéraux colportent des faussetés au sujet des effets réels du projet de loi C-225, la Loi Cassie et Molly, affirme Cathay Wagantall, députée de Yorkton-Melville.

Dans leurs réponses, les politiciens libéraux déclarent constamment que le projet de loi C-225 aura simplement pour effet de limiter l’accès des femmes aux services liés à la santé reproductive et en particulier à l’avortement. Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, le député de Regina-Wascana, est l’un des nombreux députés libéraux à répondre à ses électeurs de la manière suivante : « Nous croyons fermement que les femmes devraient avoir le droit de choisir et ne pouvons pas appuyer une mesure législative qui pourrait remettre ce droit en question ».

Les réponses envoyées par les politiciens libéraux à leurs électeurs de tout le Canada sont entièrement fausses. La Loi Cassie et Molly crée une nouvelle infraction pour les crimes violents perpétrés contre les femmes enceintes afin de combler une lacune dans le Code criminel qui les laisse actuellement vulnérables.

Contrairement à ce que colportent les libéraux, cette mesure législative fondée sur le bon sens n’a absolument aucun impact sur le droit à l’avortement garanti par la Charte. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé le cabinet d’avocats spécialisés en droit constitutionnel Supreme Advocacy dans son analyse détaillée du projet de loi C-225.

« Je suis déçue de voir que les députés et ministres libéraux aient choisi de ne pas dire la vérité à leurs électeurs au sujet de l’objectif et des effets de la Loi Cassie and Molly », a affirmé Mme Wagantall. « Au lieu d’appuyer le projet de loi d’une députée de l’opposition ou de fournir une raison valable de ne pas le faire, le gouvernement choisit simplement d’induire les Canadiens en erreur en déclarant à tort que le projet de loi C-225 limiterait le droit des femmes à l’avortement ».

Quelques faits :

  • Un sondage de Nanos Research commandé par Mme Wagantall révèle que 97 % des Canadiens sont pour le droit des femmes de choisir l’avortement dans diverses circonstances. Près de 70 % des Canadiens appuient la Loi Cassie et Molly et parmi eux, un pourcentage encore plus élevé de femmes, qui atteint presque 75 %. Ces résultats montrent que le projet de loi C-225 jouit du soutien d’un vaste nombre de Canadiens, peu importe leur opinion au sujet de l’avortement.
  • Le Code criminel ne comporte actuellement aucune disposition qui prévoit une peine plus sévère lorsqu’on blesse une femme enceinte et met fin à sa grossesse lors de la perpétration d’une infraction contre elle.
  • D’après une enquête menée par Statistique Canada, entre 2004 et 2009, plus de 60 000 Canadiennes ont été victimes de violence conjugale pendant une grossesse.
  • Le titre abrégé du projet de loi C-225, Loi de Cassie and Molly, se veut une allusion au meurtre, survenu en 2014, de Cassie Kaake de Windsor, en Ontario, à quelques semaines de la naissance à sa fille, Molly.

Pour en savoir plus sur le projet de loi C-225, veuillez visiter: http://www.cathaywagantall.ca/cassie-and-mollys-law/

-30-

Media Contact:

Gail Sparrow, Legislative Assistant

Office of Cathay Wagantall, M.P.

Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

613.992.4396

Voir le communiqué de presse: news-release-fr-september-28-2016-pmb-c-225

News Release – July 21, 2016 – Cassie and Molly’s Law: Nanos poll

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases | No Comments

Poll confirms majority of Canadians support legislation that creates a new offence for criminals who knowingly injure or cause the death of a pregnant woman’s preborn child: Wagantall

Ottawa, ON – Today, MP Cathay Wagantall (Yorkton-Melville) released the results of a national poll that shows the majority of Canadians support legislation that will create a separate offence when a violent criminal knowingly injures or causes the death of a preborn child while committing a crime against a pregnant woman.

According to the Nanos poll, a majority of Canadians are in favour of Cassie and Molly’s Law, with nearly 70% of respondents saying that they support a law that would make it a separate crime to harm or cause the death of a preborn child while harming a pregnant woman. Support among women is even higher at nearly 75%.

“It is encouraging to see clear support for Cassie and Molly’s Law,” said Wagantall. “Ultimately a comprehensive strategy to end violence against women must include many targeted initiatives and legal reforms, including new penalties for those who target pregnant women.”

In February, MP Wagantall introduced Cassie and Molly’s Law. The bill was tabled in response to the 2014 murder of Cassie Kaake, who was only weeks away from giving birth to her daughter, Molly. This legislation will create a new offence that would apply when crimes committed against pregnant women result in the injury or death of their preborn child. The bill also codifies into law pregnancy as an aggravating factor for the purposes of sentencing.

“According to Statistics Canada, 63,000 pregnant women were victims of domestic violence between 2004 and 2009. Cassie and Molly’s law will also send a clear message to criminals who use violence as a means to disrupt or end a woman’s pregnancy.”

Cassie and Molly’s Law has been endorsed by the Native Women’s Association of Canada and the Canadian Resource Centre for Victims of Crime.
This Nanos Research Poll was commissioned by Cathay Wagantall.

-30-
For more information, please contact:
Graeme McLaughlin
Communications Assistant
613.992.4395 (office)
613.325.0801 (cell)
Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

SEE THE NEWS RELEASE: News Release – July 21, 2016 – PMB C-225 – Poll

Communiqué de Presse – 21 juillet 2016 – La Loi de Cassie et Molly – Sondage

By | Cassie and Molly's Law, Media Releases | No Comments

Un sondage confirme que la majorité des Canadiens est en faveur d’une mesure législative qui fera une infraction distincte du fait qu’un criminel violent blesse ou cause la mort d’un enfant à naître sciemment: Wagantall

Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, la députée Cathay Wagantall (Yorkton-Melville) a présenté les résultats d’un sondage national qui indique que la majorité des Canadiens est en faveur d’une mesure législative qui fera une infraction distincte du fait qu’un criminel violent blesse ou cause la mort d’un enfant à naître sciemment quand il commet un crime contre une femme enceinte.

Selon le sondage Nanos, une majorité de Canadiens sont en faveur de la Loi de Cassie et Molly, près de 70 % des répondants disant soutenir une loi qui ferait une infraction distincte du fait de blesser ou de causer la mort d’un enfant à naître quand on s’en prend à une femme enceinte. Le soutien chez les femmes est même plus élevé, à près de 75%.

« Il est encourageant de voir que la Loi de Cassie et Molly bénéficie d’un soutien clair, a dit la députée Wagantall. En définitive, une stratégie exhaustive pour mettre un terme à la violence envers les femmes doit comprendre de nombreuses initiatives ciblées et des réformes juridiques, notamment de nouvelles peines pour ceux qui ciblent les femmes enceintes. »

En février, la députée Wagantall a présenté la Loi de Cassie et Molly. Ce projet de loi a été déposé en réponse au meurtre de Cassie Kaake en 2014, qui allait donner naissance à sa fille Molly dans quelques semaines. Ce projet de loi créera une nouvelle infraction qui s’appliquerait quand des crimes commis contre des femmes enceintes entraînent la blessure ou le décès de l’enfant à naître. De plus, il codifie dans la loi la grossesse comme étant un facteur aggravant aux fins de l’imposition de la peine.

« Selon Statistique Canada, 63 000 femmes enceintes ont été victimes de violence conjugale entre 2004 et 2009. La Loi de Cassie et Molly enverra un message clair aux criminels qui ont recours à la violence pour perturber ou stopper une grossesse », a dit la députée Wagantall.

La Loi de Cassie et Molly est soutenue par l’Association des femmes autochtones du Canada et le Centre canadien de ressources pour les victimes de crimes.

Le sondage de Nanos Research a été commandé par Cathay Wagantall.

-30-

Pour obtenir plus d’information:
Graeme McLaughlin
Adjoint de communication
613.992.4395 (bureau)
613.325.0801 (cell)
Cathay.Wagantall.a1@parl.gc.ca

Voir le Communiqué de Press: Communiqué de Presse – 21 juillet 2016 – La Loi de Cassie et Molly – Sondage

Videos

Details & Links